Rapport R&I 2023

Rapport Recherche & Innovation 2023

Dans ce dossier

Différentes technologies de prétraitement sont employées pour surmonter la récalcitrance de la biomasse à la dégradation enzymatique. Optimiser les technologies de prétraitement nécessite de mieux comprendre les changements qu’ils induisent et l’impact sur la dégradation enzymatique en prenant en compte l’hétérogénéité de la biomasse lignocellulosique. L'imagerie en temps réel a permis de visualiser simultanément la localisation des enzymes dans les tissus et leur effet sur les parois végétales.
La qualité fourragère de la plupart des hybrides de maïs stagne depuis une quarantaine d’années, et les efforts de sélection ont été concentrés sur les rendements en grain et les qualités agronomiques. L’évaluation et l’identification des déterminants structuraux de la friabilité du fourrage devraient permettre à terme de proposer des marqueurs de l’ingestibilité utilisables en sélection.
L’allergie alimentaire est un problème de santé publique qui augmente depuis plusieurs années dans les pays industrialisés. L’allergie à l’oeuf est l’une des allergies pédiatriques les plus courantes. Plusieurs études ont mis en évidence que 50 à 85 % des patients allergiques à l’oeuf pouvaient tolérer des oeufs cuits suggérant un lien entre les modifications structurales des allergènes de l’oeuf induites par le chauffage et leur allergénicité.
Les glycoside-phosphorylases (GPs) sont des enzymes fascinantes, qui sont capables à la fois de catalyser des réactions de dégradation des oligomères et polymères de sucres grâce au phosphate inorganique présent dans les cellules, mais aussi la réaction inverse, c’est-à-dire leur synthèse à partir de sucres-phosphates. Très peu de GPs ont été caractérisées à ce jour, alors qu’elles sont impliquées dans d'importants processus biologiques,en particulier dans le système digestif des mammifères. Par ailleurs, leur mécanisme catalytique original peut être exploité pour la synthèse de glycosides à haute valeur ajoutée, présentant un intérêt majeur pour de nombreuses applications liées à la santé humaine en particulier.
Afin de contrôler les paramètres oraux et surmonter les limitations des expérimentations conduites in vivo, un simulateur de mastication performant qui prend en compte de manière précise les principaux paramètres oraux a été développé.
Le blé est l'une des cultures les plus importantes au monde, principalement utilisée pour la consommation humaine et l'alimentation animale. Pour faire face à la demande croissante de production, dans un contexte de changement climatique, il est nécessaire de mieux comprendre les mécanismes impliqués dans la croissance du grain.
Les protéagineux (pois, lentilles, haricots ...) sont une excellente source de protéines. Ils peuvent contribuer à limiter l’impact environnemental associé à la consommation de protéines animales dans notre alimentation. La formulation de snacks expansés 100 % à base de protéagineux, est un moyen intéressant pour diversifier l’offre d’aliments à base de légumineuses. La texture de ces aliments est régie par la densité, la structure cellulaire et les propriétés mécaniques de la paroi cellulaire considérée comme un composite amidon-protéines. Le but de notre étude est de déterminer la relation entre les caractéristiques morphologiques et les propriétés mécaniques de ces composites amylo-protéiques, à base de pois, à l’état vitreux, en combinant des approches expérimentales et de modélisation numérique, à différentes échelles structurales.
Les apports en acides gras oméga 3 sont globalement insuffisants pour la population française, comme européenne. Augmenter la prise alimentaire des oméga 3 nécessite (i) de diversifier l’offre des produits pour satisfaire le plus grand nombre de consommateurs,(ii) de s’assurer de la stabilité physique et chimique des structures élaborées et finalement (iii) de s’assurer que les oméga 3 sont efficacement libérés, sans oxydation, lors de la digestion pour être absorbés et métabolisés et ainsi exercer leurs effets bénéfiques pour la santé.
La plupart des réactions allergiques mettent en jeu des interactions entre des anticorps IgE et des allergènes protéiques. La localisation de ces zones d’interactions appelées « épitopes » permet de connaitre les ressemblances entre des allergènes de pollens et d’aliments et le risque de réactions croisées chez un patient. Nous avons caractérisé des épitopes de la protéine de transfert de lipides LTP1 de blé par une combinaison d’approches d’immunochimie, de biologie moléculaire et de biologie structurale pour évaluer l’importance d’éléments de structure sur l’interaction LTP1 / IgE.
Les allergies alimentaires (AA) touchent 6 % des enfants de moins de 5 ans en Europe et causent des symptômes variés, parfois mortels. Elles sont liées au dysfonctionnement du système immunitaire et du microbiote. Or ces systèmes se mettent en place au cours des 1000 premiers jours de vie (de la conception aux deux ans de vie) et sont modulés par l’alimentation de la mère et du nourrisson le rendant ainsi susceptible ou non à développer des maladies comme les allergies. Nous avons évalué l’effet préventif d’une supplémentation en GOS/inuline pendant la gestation sur la survenue d’une AA chez la descendance via un modèle murin.

Date de modification : 11 septembre 2023 | Date de création : 10 juillet 2023 | Rédaction : MW